Actions départementales écoles de rugby et coronavirus

Mot du Président B Laporte adressé à l’ensemble des licenciés :

Mesdames et Messieurs les Président-e-s de Clubs, cher-e-s licencié-e-s,
Nous traversons une crise sanitaire sans précédent. L’ensemble de notre pays est impacté, ainsi que la plupart de nos voisins européens et bien au-delà encore.
Ma priorité absolue est de protéger la santé de tou-te-s nos licencié-e-s, dirigeant-e-s et salarié-e-s.
C’est pourquoi je n’ai pas hésité à transposer aussitôt les mesures du Gouvernement à la suite des allocutions successives de notre Président de la République et du Premier Ministre.
J’ai décidé notamment de la suspension immédiate de toutes les activités rugbystiques et de la fermeture du Centre National de Rugby.
C’est un acte incontournable de solidarité avec la Communauté nationale. La contribution du Rugby Français doit être sans faille. Nous devons l’exemplarité à notre pays.
Depuis le 2 mars dernier, un comité permanent de gestion de la crise se réunit au quotidien, autour d’élus fédéraux et de la Direction Générale de la Fédération.
Cette cellule de crise dont j’ai confié la responsabilité au Docteur Serge SIMON, prend toutes les décisions opérationnelles utiles à l’adaptation des activités de la Fédération.
J’attache une importance toute particulière à ce que la Communauté que nous formons, dans toute sa diversité, soit protégée au mieux, dans le cadre d’un plan d’actions actualisé heure par heure.
Nous sommes tous mobilisés pour d’une part, apporter notre contribution au pays et l’aider à freiner la propagation de ce virus. Mais également pour que l’impact de l’ensemble de ces mesures soit le plus faible possible pour la vie de notre réseau, en particulier pour la vie des Clubs.
Malheureusement, les conséquences sont nombreuses et seront sans nul doute, lourdes. Cette situation subie nous privant, tous, pour cette saison de revenus nécessaires pour équilibrer nos budgets.
Mais pour autant, je tiens à vous rassurer, notre institution est solide. Nos fonds propres, constitués des réserves accumulées, conséquences d’une bonne gestion, nous permettent de faire face à cette crise, avec beaucoup de sérénité.
Ainsi, je voudrais vous délivrer deux messages essentiels.
En premier lieu, j’ai demandé à mes équipes de travailler sans relâche sur les divers chemins de reprise pour nos compétitions de la saison en cours. Ces compétitions qui sont le sel de l’engagement sportif de la plupart de nos licencié-e-s.
En fonction de la durée de la crise sanitaire, nous soumettrons à votre avis et approbation, les diverses options qui seront rendues possibles. Nous défendrons en toute hypothèse l’équité sportive et l’intérêt supérieur du Rugby.
Mais sachez que nous ne déciderons jamais sans vous. J’appellerai votre libre participation pour que ces mesures soient le moins pénalisantes pour vos équipes et qu’elles soient pleinement comprises et acceptées.
En second lieu, car ma responsabilité et mon engagement depuis 2016 m’y poussent, je souhaite que nous envisagions toutes les possibilités d’une solidarité active avec nos Clubs qui vont souffrir financièrement de l’interruption des compétitions.
Que vous ayez des joueurs sous contrat ; que vous escomptiez des recettes conséquentes de matchs ou que vous estimiez que vos évènements de fin de saison pouvaient équilibrer vos budgets, des budgets souvent fragiles ; nous savons que les difficultés seront très nombreuses.
Aussi, en cette période si singulière, je souhaite vous rassurer.
Certes, je vous apporte le soutien moral que vous méritez, mais bien au-delà j’ai la volonté de créer un Fonds de Solidarité, dès les prochaines semaines qui permettra d’amortir, autant que possible, le choc de cette crise sans précédent.
Je souhaite qu’aucun Club en France ne soit plongé dans une situation critique. C’est le rôle et la responsabilité d’une grande fédération que de venir au soutien de ses Clubs.
J’en prends l’engagement formel. J’ai demandé à mes équipes de travailler à sa création dès à présent. Cette période doit être révélatrice des ressorts d’une véritable solidarité active et concrète. Le Rugby doit être exemplaire en termes de solidarité !
Connaissant désormais la plupart d’entre vous, je sais pouvoir compter sur votre engagement sans faille, votre créativité et votre esprit de concorde.
Nos activités, même réduites, seront assumées avec la détermination de préparer au mieux la reprise et anticiper les prochaines années de notre grande Fédération.
Je tiens à vous assurer de mon engagement total pour que cette crise vous impacte le moins possible.
Notre institution est forte car elle défend des valeurs qui fondent notre société. Elle bénéficie d’une formidable image dans notre pays, nous le devons en grande partie grâce au travail de nos dirigeants de Clubs.
Plus que jamais, nous nous devons d’être solidaires.
Plus que jamais, nous devons montrer à notre pays, à la République, que le Rugby ne fait pas que déclamer ses valeurs mais qu’il les fait vivre au quotidien et les exprime tout particulièrement dans les heures sombres.
Je suis particulièrement fier d’être votre Président et je tiens à remercier chacun d’entre vous pour l’apport de ses compétences, son implication et son état d’esprit combattif et solidaire.
Nous sortirons de cette crise inédite, plus forts encore. Ce grand match, nous le gagnerons ensemble.
Avec tout mon soutien et toute mon amitié.

info CD34 du 11 mars 2020
Le ministre de la santé à annoncé mercredi 11 mars 2020 l’interdiction des événements de plus de 800 personnes en France.
Dans ce contexte d’alerte concernant le coronavirus COVID19, le comité départemental de l’Hérault à déjà pris un certain nombre de mesures visant à prévenir le risque de propagation.
Une de ces mesures, à l’instar de certaines écoles et autres comités, reposant sur le principe de précaution, nous contraint à suspendre les différentes actions écoles de rugby de notre département jusqu’à nouvel ordre.
Cette mesure pourra être reconduite autant que de besoin en fonction de l’évolution de la situation.
Nous vous remercions de votre compréhension.